Graver les herbes folles

D’une brassée d’herbes folles cueillies à dessein pour devenir bouquet séché, l’artiste Anne Goujaud a dessiné l’esquisse. C’est le point de départ de cette délicate déclinaison intitulée « Les herbes folles ». Interpellante évocation pour le studio de création ARTIST qui s’en est follement inspiré, et en a largement imprégné sa collection du même nom, en cours de présentation du 6 au 15 mai 2022.

 

Lorsque l’on visionne la vidéo tournée dans son atelier à Dampmart (77), nous comprenons son cheminement artistique. Chaque jour, un travail en appelle un autre. Après le dessin harmonieux, construit de branches et de motifs colorés insérés dans les feuillages, Anne Goujaud a ensuite tout découpé. Ça ne suffisait pas. Restructurer pour tout recomposer autrement.

L’ambiance coloristique vient de son envie d’été et de son humeur du moment. Le crayonné gris/noir partage l’espace de la planche de fond blanc entre jaune, orangé, rouge, vert et bleu. 


Savamment orchestrées, les couleurs et formes invitées donnent du rythme. Nombreuses sont les étapes pour arriver à ces constructions emplies de détails, de collages et de découpes. Comme le résume notre graveuse, plusieurs passages sous presse s’imposent.


« … 1 – On réalise des tailles en creux avec un outil ou un mordant (acide) sur la plaque de métal.

2 – Après avoir encré, on paume pour enlever le trop-plein d’encre (on adore son geste superbement filmé) Lien vidéo : https://vimeo.com/704218279/d53b8fa0d8

3 – le papier et la plaque tous deux superposés sont passés sous presse. »

ARTIST a choisi 2 gravures et les a abordées comme un diptyque.

Anne Goujaud privilégie le format carré « que j'utilise souvent comme une matrice et qui augmente encore le champ des possibilités ».

« Anne invente des combinaisons. Elle emboîte les courbes et les verticales, cherche la volupté dans l’accumulation subtile des couleurs, l’étoilement des formes, le brouillage des limites. L’espace se rythme dans la répétition d’un motif, la prégnance d’un aplat coloré ou l’insistance d’une trame. Son travail ne s’appuie pas sur une recherche graphique mais prend racine dans un jeu subtil de correspondances, feuilletage sensible de trames, de lignes et de couleurs. » Isabelle Gozard.

On retrouve ses altérations de couleurs et de timbres dans ses variations de carrés sur le premier tableau ; on reconnaît son alternance de verticales sur le second.

Comme des impondérables, ses fausses répétitions oscillent entre interruptions et suites. À l’intérieur de la structure générale, les décloisonnements accueillent des motifs, segments ici, courbes-là. Des sorties de piste en électrons libres, des fuseaux horaires qui renonceraient à l’exactitude.

En corrélation avec « les herbes folles », ARTIST propose une ligne Femme, pensée pour septembre synonyme de rentrée active. Un souffle traverse la gamme, la rend aérienne, fluide. À l’instar de ces deux œuvres explorées en prêt-à-porter, la marque a chassé l’immobilité. Le chemisier et les tops imprimés accompagnent le mouvement, la veste si joliment rouge esquive les assauts du vent. Quant au pantalon, on raffole de son chocolat ; et la robe, on en est carrément dingues !

Coloriste, Anne Goujaud exige la qualité de la couleur ; aquafortiste, elle pratique l’eau-forte (technique du XVe s.) et procède à la gravure en creux, en taille-douce, sur une plaque de métal avec un mordant. L’estampe (sans incision ni morsure) est sa première expression artistique plus précisément le monotype.

L’artiste n’hésite pas à développer son art de l’empreinte, original et personnel.

Sa pratique s’ouvre à d’autres techniques comme le textile, la céramique. En 2019, quatre tapis sont édités par Codimat à Paris pour une collection qui transpose le monde de gaieté délicate en volume et vue du ciel.


« Pourquoi pas intégrer mes dessins dans l'univers de l'architecture pour orner les murs d'un hall d'immeuble par exemple. C'est un autre domaine qui m'intéresse beaucoup. » confie la créatrice.

Depuis ses débuts, longue est la liste des dates d’évènements auxquels elle a participé. L'artiste voit régulièrement son travail exposé. Ces récentes années, ses pièces ont encore voyagé dans de beaux lieux :

2022 :

Affordable Art Fair à Bruxelles avec Artvista. Belgique

Bibliothèque de Dampmart. France

2021 :

AAF à Bruxelles avec Artvista. Belgique

Monts Analogues Frac Champagne Ardennes Reims. France

Les Moyens du Bord à Morlaix. France

La Grange Bernard à Giffaumont. France

2020 :

Les 12 ans de la galerie Gilbert Dufois à Senlis. France

2019 :

Art Karlsruhe  avec Artvista. Allemagne

Art Windwood avec Lisa Braun Collection à Miami. Usa

Moulin Russon Seine et Marne. France

Les Tourelles à Vouziers. France


Peintre, graveuse née à Neuchâteau (Vosges) en 1954.
Diplômée des Beaux-Arts de Reims. Depuis 2019, atelier à Dampmart en Seine-et-Marne, île de France. Expositions personnelles ou collectives en France et à l'étranger. Foires internationales.
Vente d’estampes en Europe et aux USA.
Galerie Les Funambules à Vannes, Galerie Ducastel à Avignon, Namy-Caulier à Paris.
Ses œuvres font partie des collections publiques de l’artothèque de Caen, Nantes, Saint Maur, Compiègne, Lorient.

https://www.goujaud.fr – Instagram : annegoujaud

 




Publié par Viviane VGM, Rédactrice du Magazine Artist La marque.

Laisser un commentaire

Inscrivez vous à notre newsletter pour recevoir un rappel le jour de l'ouverture !

Vous êtes dejà 24 000 à nous suivre 🙏

Des mails simplement quand c'est nécessaire!

Trustpilot