La Viscose : un bel éclat !

Fluide et légère, la viscose fait partie des matières plébiscitées par la marque ARTIST.

Brigitte et François vous parlent de ce tissu très présent dans leurs collections et de toutes les bonnes raisons de leur choix.

S’il fallait 2 mots pour résumer Artist, ce serait COULEUR et IMPRIMÉS. 

Justement : la viscose s’imprime très bien. Le rendu des couleurs est lumineux. Les vêtements présentent un tombé féminin.

Tout particulièrement, pour le thème BOTANIA inspiré de l’explosion florale et printanière de la toile de  Florence Nérisson, chaque modèle proposé reflète  parfaitement ce bel éclat.


Avant d’entrer dans le vif du sujet, prenons le temps d’un peu d’histoire.


En 1884, les Français Hilaire de Chardonnet et Auguste Delubac inventent une “soie artificielle” à base de cellulose de bois remplaçant l'usage des vers à soie. Ils offrent ainsi une alternative plus abordable comparativement à la soie très onéreuse.

Cette invention, la “viscose” est ensuite brevetée par les chimistes Cross, Bevan & Beadle au Royaume-Uni, en 1892, avant de devenir mondialement connue dès le début du XXe s.  À partir de 1924, on la retrouve encore sous l’autre appellation “rayonne” implantée partout dans l'habillement, la lingerie, mais aussi dans des domaines techniques, industriels, etc.. 

Dès l'Exposition Universelle de 1900, les premiers fils de viscose sont montrés au public. Le succès arrive au lendemain de la 1ère Guerre Mondiale. Elle ne sera concurrencée par les fibres synthétiques dérivées du pétrole qu’à partir de 1938.

 

Qu’est-ce que c’est ?

Avec plus de 100 ans d’existence, c’est la plus ancienne des matières artificielles !

À la base d'origine végétale ensuite transformée, cette fibre artificielle est obtenue grâce à une modification chimique d’une partie du bois : la cellulose. 

Les variétés utilisées sont : le pin, le hêtre et le bambou. Le matériau de base est tiré de diverses sources naturelles végétales (bois, feuilles, branches, tiges de plantes, eucalyptus...). La pulpe végétale est extraite, remaniée par traitements chimiques et physiques afin d'obtenir des filaments plus ou moins longs et continus. Puis étape à la filature pour produire un fil. Il sera soit tissé pour obtenir un tissu chaîne et trame, soit tricoté pour obtenir une maille. Résultat : une matière textile de composition viscose pure ou mélangée avec d’autres fibres (polyamide, acétate, …). La provenance est de source naturelle et durable mais la fabrication est chimique et mécanique. 

La viscose est fabriquée à partir de pâte de bois, ce qui en fait une fibre cellulosique, comme le coton ou le lin.  Souvent comparée au coton pour leurs caractéristiques communes : peu élastique intrinsèquement et une grande capacité d'absorption. Beaucoup plus lisse que le coton, la viscose renvoie un rendu coloristique vif et brillant.


Ses avantages :

Voici quelques-unes des qualités les plus intéressantes de la viscose :


  • Polyvalente – elle se mélange très bien avec d’autres fibres pour tout type de vêtement
  • Respirante
  • Beau drapé, fluidité
  • Excellente rétention des couleurs, les fixe bien (teinture, impression)
  • Hautement absorbante
  • Relativement légère
  • Solide, résistante,
  • Douce, confortable
  • Pas d’accumulation statique
  • Prix abordable

La viscose est-elle un tissu écologique ?


Comme la viscose est fabriquée à partir de cellulose, on peut dire que c’est une fibre plus durable que d’autres synthétiques, telles que le polyester. Des alternatives plus responsables à la traditionnelle viscose existent réellement depuis ces dernières années. C'est le cas de la viscose issue de pulpes de bambou ou d'eucalyptus, cultivées dans des forêts à la gestion écologique et certifiées PEFE-FSE.

La viscose se fabrique de plus en plus avec le procédé de transformation Lyocell (cellulose eucalyptus).  Dans ce cas, on utilise un solvant organique non toxique et recyclable.

Cette méthode produit moins de déchets.

À mesure que la technologie des tissus progresse, de nombreux fabricants font des efforts considérables et positifs pour assurer une production responsable ; soucieux de répondre à la demande de tissus respectueux de la peau, environnementaux et biodégradables.

Alors que nous continuons à lutter pour un monde respectueux de l’environnement, des innovations, des évolutions, des avancées croissantes et prometteuses devraient assurer la durabilité de fibres telles que la viscose.

Volonté, prises de conscience, travaux de recherche et développement en Inde, en Chine, en Suède…. Les bonnes orientations sont en marche. La feuille de route internationale impose fermement la voie des fibres vertes innovantes dérivées de sources végétales.

Nos conseils d’entretien :


Respecter les recommandations des étiquettes de vos vêtements.


Lavage maximum à 30 °C en cycle délicat, à l’envers.

Utiliser un filet à linge ou laver avec d’autres pièces pour éviter le frottement sur le tambour. 


Retirer le linge dès la fin du programme et étendre ou utiliser la fonction “arrêt cuve pleine” pour éviter de froisser le linge.  Ne pas tordre à l’essorage.


Séchage rapide  sur un cintre ou sur séchoir, à l’air libre idéalement. Pas de plein soleil.

Sèche-linge déconseillé ou programme délicat.


Peu de froissage. Si besoin, repassage de préférence sur vêtement légèrement humide et à fer doux.


Si votre viscose rétrécit : remplir d’abord un récipient d’eau tiède avant d’y ajouter 2 cuillères à soupe d’ap-shampooing ou shampooing bébé. Laisser tremper 30 minutes, l’absorption va détendre la fibre. Essorer délicatement. Séchage à plat.


Si tâche persistante, frictionner doucement avec savon de Marseille ou lessive appropriée.

Publié par Viviane VGM, Rédactrice du Magazine Artist La marque.

Laisser un commentaire

Inscrivez vous à notre newsletter pour recevoir un rappel le jour de l'ouverture !

Vous êtes dejà 24 000 à nous suivre 🙏

Des mails simplement quand c'est nécessaire!

Trustpilot